Les Doigts d'Or
Bonjour Cher Client ou cher Futur Client!

Passez notre porte et participez dès à présent à nos activités créatrices!
<b>
Vous pouvez postuler et rejoindre notre équipe de banniéristes et couturiers!</b>

Vous pouvez aussi tout simplement vous promener dans nos belles galeries et participer à la vie de l'atelier!

Alors n'hésitez plus et poussez notre porte!

Les Doigts d'Or

Attention ! Ne pas prendre d'images de ce forum sans la permission des créateurs
 
AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [RP]L'atelier de Maelice.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: [RP]L'atelier de Maelice.   Mer 31 Aoû 2011 - 18:20

Recevoir… Un art qu’elle ne maitrise plus.

Après s’être occupée des clients, l’artiste s’empresse de revenir dans son atelier.
La porte verrouillée, elle ouvre la fenêtre, aère. Les draps sont tirés, elle lisse ces derniers pour un rendu plus propre. Les croquis sont rangés dans les tiroirs, de même que les pinceaux, les pigments…

Un sacré fouillis qu’elle tente de ranger, de camoufler. A genoux, le regard scrutant le sol, elle ramasse ce sac de plantes interdites et le range dans l’armoire.
Un sac qui pourrait lui nuire si Attia venait à inspecter les lieux. Pas très droite, l’artiste aux vertus douteuses...

Placée devant le miroir, elle essaye de cacher sa fatigue. Les cheveux sont peignés, le visage lavé et devant cette glace les traits se figent.
Elle s’observe, effleure sa cicatrice, garde le silence.

Sous cette fatigue, ce masque, Maelice garde en elle le souvenir de son Ombre, de cet homme, Lui.
La solitude lui pèse, la haine la ronge. Il l’avait abandonné, laissé pour les bras d’une femme plus destructrice…La Mort, elle-même. Lui seul savait l’apaiser, la protéger de ses propres tentations…

Dans ces murs, elle est loin des tavernes, des jeux et pourtant…Elle est vide.
Sa félicité se trouve dans ses doigts, ses tableaux, ces moments où l’esprit se vide pour ne faire que créer.

Ce soir, elle va accueillir Gigi, peut être allait-elle arriver à s’ouvrir, parler…
Sa discrétion avait le don de la rendre totalement transparente.
Elle désirait ainsi se reprendre, respecter la parole qu’elle Lui avait faite…Ne point sombrer, rester celle qui fut Son éclat…

Une grande inspiration et elle prépare le matériel.

Le chevalet, la toile, les pinceaux, les pigments à nouveau préparés et liés…Une bouteille à portée de main. Prête.

Ce soir, l’artiste à nouveau se prépare à revivre.
Revenir en haut Aller en bas
Azkaban
Homme de Dieu, Le Mari de la patronne quoi!
avatar

Messages : 62
Date d'inscription : 22/01/2011
Age : 43

MessageSujet: Re: [RP]L'atelier de Maelice.   Ven 2 Sep 2011 - 21:46

[Lorsque la coupe est pleine, ne faut il pas la vider ?]

Combien d’heures avait il passé ces derniers jours volontairement éloigné de ses femmes ? bien trop pour en supporter plus.
Marre, ras le bol, assez...

Depuis leur dernière explication, le blond et sa gitane s’étaient rendus compte à force d’évidences qu’il était très compliqué de s’accorder un jour sur deux ensemble, ces précieuses minutes, ils ne les avaient ni pour l’un ni pour l’autre…Comment toutes les choses qu’ils avaient à faire pouvaient évoluer favorablement sans s’y atteler ?

Le foyer étant une fois de plus abandonné de toute âme qui vive, c’est à l’atelier que le Az débarqua, un poil agacé, pas mal éméché…
Il en était arrivé à détester ce lieu, jaloux de ces murs qui retenaient les femmes de sa vie, d’un pas décidé, il se perdait encore dans les couloirs, poussait quelques portes peut être d’ailleurs ouvrirait il celle où l’espagnol avait rendu son dernier souffle…

Il n’avait que peu de souvenirs de cette soirée, il avait pour changer…trop bu. Le beau blond se souvenait tout de même d’un malaise lors de son entrée, l’impression d’un mauvais rêve à la fin duquel il avait tout de même brillamment sauvé sa princesse…était ce un tendre reflet de la réalité ?

Comme un drôle de hasard, il fit son entrée dans une pièce où se tenait une des premières personnes qu’il avait ici croisé…Il marqua un temps d’arrêt pour tenter de remettre un nom sur ce minois, se souvenir d’où et quand il la connaissait, c’est qu’il était vraiment fait le jour de la mort de l’ibère. Celle qu’il reconnaîtra (ou pas), il n'avait même pas posé ses yeux dessus quelques jours plus tôt, trop occupé qu’il était à exalter sa joie pendant les retrouvailles avec son jumeau.

Il s’approcha lentement, sa main passa avec lenteur dans sa chevelure, c’est qu’il se concentrait le bougre, mais pas moyen de se rappeler…Une artiste d’ici visiblement.


Bonsoir, je pense m’être perdu…
Son regard se posait sur les moindres détails du décor comme pour cerner le personnage…
Je suis à la recherche de…

Un tableau venait de capter son attention, il s’en approcha, une main tendue vers l’œuvre puis se ravisa en souriant.
Ne pas toucher…Ne pas toucher…

C’est un travail intéressant…Il est de vous ?
La connexion entre deux neurones lui extirpa une vilaine grimace et le détail qui tue fut donné.

Je suppose que ma question doit vous sembler idiote, non ?
Quitte à enfoncer un clou autant le faire soi même
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [RP]L'atelier de Maelice.   Sam 3 Sep 2011 - 1:48

Alors que l’appréhension envahie doucement ses veines, Maelice continue son rangement. Silencieuse, anxieuse.

Soudain, son corps se fige. Le cœur et la gorge se serrent.
Ses nombreuses occupations lui avait fait oublier ce tableau.
Immobile devant ce pan du mur, l’artiste peine à retenir sa souffrance. Lothar.

Le tableau qu’elle avait réalisé pour Lui, pour eux. Les souvenirs reviennent, poignants.
Ses bras qui l’entourent, ses lèvres se lovant dans son cou…son odeur, sa protection, sa voix…
Elle ne sait plus…ne se rappelle plus du son de sa voix, du contact chaud de ses mains sur sa peau, la saveur de ses baisers....Il lui manque.

Par-delà la tristesse, c’est un sourire sincère qui se dessine sur ses lèvres. Ses doigts fins effleurent la toile. Une ultime caresse…

L’artiste oublie cette rage, cette haine qu’elle lui voue…Qu’importe s’il n’a pu tenir sa promesse, s’il a laissé derrière lui tout une vie qu’elle se doit d’affronter seule…Qu’importe…
Elle tiendra sa parole…Elle ne sombrera pas dans le néant.

Apaisée, le Lys s’empare délicatement du tableau, prête à le décrocher quand une voix se fait entendre derrière elle.

Sortie de sa torpeur, elle l’observe et tout aussi surprise que lui, marque un temps d’arrêt.

Le même blond qu’elle avait vu il y a peu. Celui-là même qui était présent lors de la mort de l’espagnol, celui-là même qui peine apparemment à la reconnaître et qui pour combler le vide ne peut s’empêcher de débiter des paroles plutôt idiotes.

Finissant de décrocher le tableau et de recouvrir ce dernier d’une étoffe, l’artiste glisse une main sur sa nuque. Embarrassée. Elle attendait Gigi, non lui…
Il est déjà si difficile de faire un pas vers les autres, si en plus...ces derniers ne sont pas ceux que l'on attend...La chose devient encore plus compliquée.

Je suis Maelice…Enchanté. Un petit coup de pouce pour combler l’ignorance.
Oui…Ce tableau est de moi…Quant à votre question, je m’abstiendrais d’y répondre.
Plutôt froide, elle se ravise, se fait violence.
La voix se fait moins sèche, moins tranchante et les traits se font moins sérieux. Maelice inspire et lutte contre son renfermement.
Tu peux le faire...

Pardonnez moi pour…les paroles plutôt désagréables…Je peux peut être vous renseigner ?
Il lui faut se rattraper, ne point laisser ses habitudes de rustre solitaire prendre le pas sur sa volonté de s’en sortir…

Un brin de courage, c’est dans la bouteille qu’elle va le trouver. Une bonne rasade, une brûlure agréable et ses iris bleus le fixent.

Vous en voulez ? Rien de mieux pour se faire pardonner qu’un verre…




Revenir en haut Aller en bas
Azkaban
Homme de Dieu, Le Mari de la patronne quoi!
avatar

Messages : 62
Date d'inscription : 22/01/2011
Age : 43

MessageSujet: Re: [RP]L'atelier de Maelice.   Sam 3 Sep 2011 - 21:42

[Allez demander à un aveugle s’il veut voir ?]

Evid…Avec plaisir ! Merci. Fut finalement sa réponse alliée à un sourire qui feignait la sobriété.

Intensément, il l’observait, malgré les indices donnés, n’arrivait pas à remettre ce prénom en mémoire, peut être ne l’avait il jamais su (c’est le cas).
Sa curiosité n’en était pas moins assouvie, comment pouvait il la connaitre sans se souvenir vraiment d’elle.
Etait ce encore un trouble mnésique ? Qu’avaient ils partagés ?


Je suis, Azkaban De Ménéac, et je cherchais…

Il marqua un léger moment de réflexion puis lentement s’installa dans un fauteuil sans la moindre gêne ainsi il pouvait à loisirs prolonger le périple de son regard clair sur les courbes de l’artiste.
Sa priorité de l’instant était qu’il fallait creuser un peu plus et découvrir qui elle était vraiment.


…une compagnie pour partager quelques verres, ce programme vous intéresse t il ?

Le beau blond la trouvait plutôt jolie avec une plastique relativement bien proportionnée, une brune, de celles qu’il préférait.

Dîtes moi ? On se connait non ?

Que se passait-il sous ses cheveux ? Qu’imaginait-il ?
Certainement des scénarii interdits, ses envies qui refaisaient surface, l’alcool bien sur mais aussi d’autres plaisirs refoulés.
D’ailleurs, une expérience récente avait ouverte avec précision une brèche immense dans sa défense pour laisser paraitre certains vieux démons.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [RP]L'atelier de Maelice.   Dim 4 Sep 2011 - 14:40

Faites comme chez vous, mais n’oubliez pas que vous êtes chez moi…
C’était ce qu’elle avait envie de lui rétorquer en le voyant ainsi s’affaler dans le fauteuil et la lorgner de la sorte.

Elle le regarde de travers et alors qu’il se présente, l’artiste continue de boire en toute tranquillité.
Une phrase simple est lancée comme pour l’inviter à ne plus en rajouter…

Je sais qui vous êtes. Enfin en partie, elle sait surtout qu’il est le compagnon d’Attia.
Cette simple information avait le don par ailleurs de faire naître en elle, une totale indifférence à son égard…Non pas que le blond ne dégage aucun charme, au contraire. Mais il reste celui d’une autre et cela méritait le respect. Elle a certes peu de vertu mais savait au moins, estimer l’union d’un couple.

Quant à savoir si je vous connais, je vous dirais simplement que nous nous sommes croisés…Le jour de la mort de l’espagnol...Vous étiez d’ailleurs un peu ivre il me semble. Mais rassurez-vous, je ne pose là aucun jugement, j’étais tout aussi…fraîche..

Un sourire est arraché et se dessine donc sur son visage et la solitaire lui tend la bouteille.

Autant faire comme chez vous, jusqu’au bout…Bouteille en main.

Sa proposition l’interpelle…Une compagnie pour discuter, c’était effectivement ce qu’il lui fallait.
Elle se tâte néanmoins, hésitante. Et si les mots venaient à trop couler avec l’alcool…Et s’il venait à raconter ce qui est dit entre ses murs…Le doute, la crainte s’installe. Mais c’est là le prix à payer pour se sortir de sa grotte d’Hermite.

J’accepte toutefois, votre proposition pour la compagnie…La jeune femme s’installe donc sur le bord de son lit, face au fauteuil du blond. Jambes croisées, jupons arrangés, cambrure naturellement marquée et une soif qui ne demande qu’à être épanchée…La main se tend...

Rends la moi, le temps d'une gorgée.

Comment cela se fait-il que vous erriez ainsi seul dans l’Atelier ?

Revenir en haut Aller en bas
Azkaban
Homme de Dieu, Le Mari de la patronne quoi!
avatar

Messages : 62
Date d'inscription : 22/01/2011
Age : 43

MessageSujet: Re: [RP]L'atelier de Maelice.   Lun 5 Sep 2011 - 0:03

Savait elle vraiment qui il était…Non, elle n’en savait rien, même lui ignorait de quoi il pouvait être capable, s’étonnant parfois avec quel naturel il pouvait repousser ses limites.

Le blond sourit un brin narquois lorsqu’elle évoque son attitude mais aussi son penchant pour quelques paradis artificiels, ah oui ce soir là, la nuit de la disparition de son semblant de rival, même sa demande en mariage elle n’en avait pas voulu…

Son rire se faire entendre, il la trouve plutôt audacieuse la petite, son corps part en avant pour se saisir de la bouteille puis y boire au goulot une longue gorgée s’achevant dans un soupire d’aise.

Ses yeux l’observent encore, ses gestes le font sourire c’est qu’elle réclame le retour de son précieux contenant, le préférerait elle avec le contenu ?
Le blond s’appuie sur le bras fauteuil pour s’en dégager et permettre à la brune de recevoir son prêt sans trop d’efforts.


Pour répondre à sa question , il pose le breuvage entre les genoux serrés de la belle et s’assied juste à côté puis tire à lui sa besace pour finir par l’entrouvrir.

Je crois que j’ai sa jumelle à l’intérieur, ne bougez pas.

Tout en farfouillant dans son merdier azkabanesque qui séjournait sagement à l’intérieur du sac de cuir depuis pour certains plusieurs années, il tenta de se lancer dans une explication :

Alors, déjà demoiselle, je n’erre pas mais je découvre les lieux et je ne suis pas seul puisque vous êtes là. Ah ! je l’savais…LA voilà !

Avec un grand sourire et une lueur dans le regard

je l’ai fauchée dans la cave de Breiz…mais chuuuut, c’est elle qui a le meilleur Bourgogne de Sémur…ça aussi vous éviterez de lui répéter. De toute façon elle ne vous croirait pas venant de moi, un compliment…Vous passeriez pour une menteuse.

Il rit posant une main sur son épaule en se penchant vers elle :

alors comme ça, on a aussi un faible pour ce doux breuvage ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [RP]L'atelier de Maelice.   Lun 5 Sep 2011 - 10:51

Décidément la familiarité et l’aisance de ce blond avait le don de l’impressionner.
Il arrivait à se permettre des gestes, des attitudes et remarques qu’elle n’osait avoir qu’avec des individus proches ou qu’avec quelques verres dans le nez.

Amusée et curieuse, Maelice l’écoute et tâche de se faire la plus agréable.
Non pas qu’elle risque de culpabiliser si elle le vire, mais surtout car il semble avoir un breuvage plus alléchant que le sien.

Un sourire narquois sur le visage, elle s’empare de la dite bouteille volée et en boit quelques bonnes gorgées.
La première pour découvrir, la deuxième pour apprécier, la troisième et la quatrième par gourmandise.

Le venin de l’alcool est évident, appréciable et alors qu’elle sent le liquide chaud couler dans son organisme et qu’elle pourrait presque en suivre le tracer, elle la lui tend.

Plus à l’aise, plus apaisée, les gestes se font plus affirmés. Maelice redevient la joueuse assurée. Penchée vers le creux de son oreille, le souffle se fait moqueur et les lèvres joueuses.

Rien à dire, vous avez bien fait de la voler celle-là.

Elle se remet en place, pour ne pas s’habituer à ce contact et à cette proximité, peu habituelle.

Moi…je travaille ici, alors il est normal de m’y trouver. En revanche vous…La jeune femme grimace légèrement, avant d’appuyer ses propos.
…La porte d’Attia…c’est pas du tout dans la bonne direction…vous le savez ?

Elle hausse les épaules, range une mèche et peste avant de revenir goûter sa propre gnôle. Le goût n’est pas le même, la qualité non plus, le venin est d’ailleurs plus puissant…Mais l’ivresse sera la même, quoique que plus rapide….

D’ailleurs…L’esprit malicieux de la joueuse s’anime…Perverse idée qui émerge.
Femme avant tout calculatrice qui pour rien au monde, ne voudrait quitter cet atelier à cause d’un mal entendu, et de l’égarement d’un blond.

La voix se fait discrète, marquée d’une pointe de sadisme…

…Peut-être que vous devriez boire…jusqu’à l’ivresse pour justifier votre égarement...dans mes locaux non ?...La sanction sera ainsi moins terrible qu’un soupçon d’infidélité…. Et accessoirement, elle pourra le rejetter dans les couloirs..en toute discrétion...

Liant les gestes à la parole, elle lui tend ainsi sa propre bouteille.
Revenir en haut Aller en bas
Azkaban
Homme de Dieu, Le Mari de la patronne quoi!
avatar

Messages : 62
Date d'inscription : 22/01/2011
Age : 43

MessageSujet: Re: [RP]L'atelier de Maelice.   Mar 6 Sep 2011 - 22:38

Un œil était prêt à pleurer alors qu’elle le délestait de son bourgogne, Az n’avait pas prévu à la base de partager mais…bon il semblerait que ça se fasse entre gens bien élevés.
Soit, mais…mais…c’est qu’elle allait lui liquider sa boutanche ! Hann du si bon Bourgogne !! C’était à lui de se la siffler comme un ivrogne…pfff

Il restait presque pendu à ses lèvres comme pour lui dire…arrêtes bordel ! Un soulagement se fait entendre lorsqu’elle lui rend…à temps, il posa une main sur son cœur qui s’affolait étrangement,
Encore une de ces douleurs qui venait l’étreindre ? Sa tant désirée est récupérée.
Lors de ses murmures, il l’écouta, senti son souffle chaud et alcoolisé, sourit doucement à l’entendre, il aurait voulu tourner son visage vers elle mais c’était trop dangereux, trop tentant.

Comment briser un instant suspendu ? tout simplement en prononçant un seul mot...celui de 5 lettres est posé, celui là même qui le raccroche à son reste de raison, la bouteille est mise à mort pour la peine tout en haussant les épaules.
Le cadavre est posé à terre puis son buste vire vers la position de la brunette mais une fois qu’elle ait repris une juste distance.


J’ai bien vu qu’elle n’était pas ici, merci !

Mon égarement dit elle ? Il afficha un sourire amusé en attrapant sa bouteille de tord boyaux avant de s’en descendre une bonne partie,
sa mine se fait grimace signifiant franchement qu’elle réveillerait bien un mort cette saloperie…Mais, qu’c’était bon.


Vous n’savez pas ? C’est en m’offrant c’te truc que je vais la frôler l’infidélité. Ne croyez vous pas ?

Son corps se penche contre elle, ses azurs viennent la dévisager pour sonder ce qu’il peut bien y avoir dans ce p’tit crâne pour finir son regard plongé dans le sien.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [RP]L'atelier de Maelice.   Mer 7 Sep 2011 - 19:54

Piqué au vif. Le nom d’Attia sonne tel le glas dans l’esprit du blond qui pour la peine met à mal la bouteille de Breiz.

Le visage de l’artiste se décompose. Les yeux écarquillés, la main tendue comme pour l’inviter à cesser de malmener ce précieux liquide…mais voilà…La bouteille est posée au sol, vide. Légère…
Déconcertant.
Elle l’observe, se demandant même si elle devait culpabiliser de le voir ainsi tourmenté. Non, il prend sa bouteille et lui donne à elle aussi un bon coup dans la trogne.

Dépitée, la joueuse commence à rire jaune. Certes, il sera ivre rapidement, mais quand même…l’alcool surtout celui-là, ça se savoure ! Agacée, elle l'observe flancher en douceur alors qu'elle tire ses jupons de manière à couvrir au mieux ses jambes.

Soudain, il penche...encore plus.
Les dents serrées, la main se tend, se pose contre son torse. Oui, il lui faut éviter les ennuis. Elle le tient à distance. La main est assurée, même si le poids du gus commence à faire.

Il plonge son regard azur dans le sien et elle ne peut que sourire à son geste.

Pas la peine de lui faire ces yeux là, il va boire jusqu’à être bien fait.

Telle une mère indigne, une perfide femelle, elle lui remet la bouteille bien en main…Une tété bien différente.
Bois mon petit…Que je te traine hors de mon atelier avant que ta femme ne se pointe…

Son regard suit le sien. Elle joue et la perfide doucement s’adoucit.

Confidente d’un soir, elle pose son regard sur lui et sa voix se fait tout aussi délicate.

Pourquoi…vous semblez si mal quand je parle d’Attia ?....
Revenir en haut Aller en bas
Azkaban
Homme de Dieu, Le Mari de la patronne quoi!
avatar

Messages : 62
Date d'inscription : 22/01/2011
Age : 43

MessageSujet: Re: [RP]L'atelier de Maelice.   Dim 11 Sep 2011 - 22:56

Pourquoi était il si mal ??? Mais qu’est ce que ça pouvait lui faire à celle là ?

Plus la môme parlait moins elle devenait attirante...Ainsi, le blond s’écarta un peu d’elle laissant un belle place à un silence pesant.

Mal ? Portait-il les stigmates des disputes avec sa brune ?
Transpirait-il la mélancolie ?

L’abus qu’il faisait de certains paradis artificiels était certainement sa trahison, amoureux de cet état second dans lequel il s'abandonnait et trouvait de bonnes raisons d’oublier qu’il délirait. Alors qu’en lui l’effet désastreux de l’ivresse l’envahissait, ses traits enthousiastes venaient à se refermer lentement.

Sa caboche s'agita avec un air passablement grimaçant, c’est qu’il y avait du monde « la dedans », il n’était plus tout seul le bougre et ça cognait sec.
Il pensait avoir compris que la demoiselle pouvait ressentir un malaise par sa simple présence mais aussi pour tenir une conversation avec le mec de sa patronne.
Pauvre fille qui le pensait prisonnier de sa belle mais aussi qui pouvait imaginer sa gitane à ce point jalouse…Mais non…N’importe quoi ! Enfin !

Il devait se rendre à l’évidence, sur un point, l’effrontée n’avait pas tout à fait tort, il était mal avec lui-même mais aussi avec les autres.
Dans un léger soupire, le regard baissé elle devint sa confidente d’un soir.


Vous n’avez jamais rêvé votre vie, imaginé un avenir fabuleux ? J’avais une vision de mon bonheur, la réalité est toute autre, pire même que certains de mes cauchemars.

Les mots étaient difficiles à poser, sa voix tremblait parfois. Les pauses lui donnaient le courage de continuer, d’avouer…

J’ai besoin de ça, de parler, de sourire et de plaire. J’ai envie de sentir la chaleur d’une peau, la tendresse d’un baiser, la caresse d’un souffle…

Son regard vint retrouver le ligne d’horizon, les yeux dans le vague.

Vous devez trouver ça risible ? hein ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [RP]L'atelier de Maelice.   Jeu 15 Sep 2011 - 10:56

Refermé. Le tableau de cet homme souriant, joueur se transforme. La couche s’effrite, la véritable nature apparait.

L’artiste grimace légèrement et alors qu’il s’écarte, elle en profite pour se relever et s’emparer d’un croquis. La plume plongée dans l’encrier, elle l’écoute et doucement dessine.
Ses yeux rivés sur lui, elle fige cette image, ce moment…sa personnalité cachée.

Elle l’écoute attentivement, se concentre dans ses gestes et alors qu’il lui demande si cela n’est pas risible, Maelice ne lui répond pas dans l’immédiat. Occupée, pensive, créatrice.
De son index, elle tire la matière, insiste, râpe presque le parchemin de son ongle…
Portrait grossier, seul le regard est figé…cette émotion. Celle qu’elle sait retranscrire pour l’avoir trop souvent vécue.

Posant le parchemin sur le bord de son bureau, elle se dirige vers un récipient qui contient de l’eau et essuie ses doigts avec précaution.
Sans le regarder, ses mots se libèrent…sa bouche s’ouvre enfin et brise ce silence.

Non…cela n’est pas risible. Je dirais même que cela est compréhensible…Mais croyez en mon expérience, vous allez vous y brûler, vous détruire à petite dose…
L’absence de contact véritable, la chaleur d’un être, d’un souffle…le jeu de la séduction, le plaisir du risque, du défi, l’attraction… cela est sans intérêt, sans substance. Laissez donc tomber ce jeu de séducteur qui au fond de nous sied pas le mieux. Vous savez qui vous aimez…Cessez de trouver cette attention auprès d’autres donzelles…


Revenant alors vers le bureau, elle lui tend le croquis…

Gardez cela pour vous…en gage de ma sincérité. Qui peut peindre ce regard sinon une personne qui l’a trop de fois contemplé dans son propre miroir…

Une main se glisse dans sa chevelure et ses lèvres se déposent sur son front dégagé.

Battez-vous pour Elle…car quand cette personne n’est plus là…c’est un vide immense qui vous faudra affronter.
Son regard le fuit et comme pour appuyer ses propos, ses iris bleus se posent sur le tableau caché…

Un vide poignant


Revenir en haut Aller en bas
Azkaban
Homme de Dieu, Le Mari de la patronne quoi!
avatar

Messages : 62
Date d'inscription : 22/01/2011
Age : 43

MessageSujet: Re: [RP]L'atelier de Maelice.   Sam 17 Sep 2011 - 12:00

Son corps restait stoïque, il la regardait faire sans vraiment la voir, un voile brumeux couvrait sa vision, l’ivresse opérait toujours en lui, elle dessinait.

Il l’écoutait sans l’entendre, puis elle exprima un jugement dans ses mots, un de ceux qui le ferait bondir habituellement.
Il aurait presque eu envie de rire…
D’autres donzelles ? qui était-elle pour imaginer quoique ce soit sur lui et son rapport aux autres ?
Comment se permettait-elle d’insinuer qu’il dilapidait son charme à qui en voudrait…

Elle s’approcha pour lui offrir ce dessin, morceau de sa vie qu’il ne regardera pas, préférant ne pas se voir, pas maintenant.
Sa main déposa le croquis à côté de lui sans y jeter même un coup d’œil détaché.

Cette main féminine vint démonter ses pauvres défenses qu’il lui restait encore celles-ci, déjà bien ébranlées par l’envie, les doutes et l’alcool.
Ses lèvres sonnèrent le destruction définitive de son château de cartes, si fragile et instable. Ce qu’elle disait ? lui importait peu…Elle était si proche, si douce.

Comme pour la retenir à cette distance, son bras glissa dans le creux de ses reins, empêchant sa fuite.
A cet instant, il était le guide, celui qui mènerait vers le plaisir. Le blond approcha lentement son visage contre le sien, sa peau effleurait la sienne, là, d’une voix lascive il laissa mourir quelques mots dans le creux de son oreille.


Ce vide, nous pourrions le combler ensemble…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [RP]L'atelier de Maelice.   Sam 17 Sep 2011 - 15:28

Sa compassion l’avait amené à ce geste de tendresse, de réconfort. Cette douceur de trop.
Le blond se perd, pose son dessin avec indifférence et ose.

Son bras se pose dans le creux de ses propres reins, l’attire et la retient proche de lui.
Son visage se rapproche du sien. L’artiste savoure sa chaleur, ce contact qui lui manquait.
Les yeux se ferment alors que ce simple geste la touche, la fragilise, l’invite à se plonger dans les souvenirs.

Lentement elle inspire alors que le souffle chaud parvient dans le creux de son oreille.
Un frisson, une raison...Dégage, tu n’es pas Lui.

Puis une proposition indécente se glisse, la heurte telle une gifle. Indélicate décadence.
Comment pouvait-il, osait-il lui proposer pareille suggestion alors qu’elle L’aimait encore…

Aucune considération alors pour ce blond, sa femme, sa possible souffrance.
Il n’importe désormais que sa propre douleur, son désespoir et sa solitude qu’elle avait appris à aimer. I want stay in love with my sorrow.

Doucement sa main se pose sur sa joue. Sèchement elle invite son visage à pivoter légèrement sur le côté et sa bouche déverse le venin. Un murmure tranchant coule dans le creux de son oreille.

Une chaleur vive qui contraste avec la froideur des mots.

Retirez ce bras et sortez de mon atelier.

L’artiste relève son visage, laissant sa chevelure glisser et découvrir cette cicatrice qui orne sa nuque. Son regard est noir, son visage figé en une pause glaciale.

Femme blessée, brisée et lassée par ces propositions. Comment avait-elle pu ainsi s’attendrir…
Revenir en haut Aller en bas
Azkaban
Homme de Dieu, Le Mari de la patronne quoi!
avatar

Messages : 62
Date d'inscription : 22/01/2011
Age : 43

MessageSujet: Re: [RP]L'atelier de Maelice.   Sam 17 Sep 2011 - 18:30

Sous sa paume le corps devint raide, il ne se laissera pas mener si facilement,
elle confirma de son acte mais aussi par quelques termes plutôt bien explicites.
Il se moquait pas mal de ses ordres mais retira tout de même son bras pour y loger l’autre au même endroit, après tout, il avait obéit…
Le main libérée vint se déposer délicatement sur sa joue pour l’envelopper de douceur, ses doigts glissèrent lentement dans son cou puis presque timidement de l’index il redessina cette balafre qu’il venait de remarquer.
Sa curiosité maladive le poussa à poser la question en prenant bien soin de l’amener par un semblant de détournement :


Pardonnez moi, je m’égare parfois…Que vous est il arrivé ?

Ne liant pas du tout les actes à la parole, toujours bien arrimé à ce corps superbe alors que ce tombé de cheveux libérant son cou était tout bonnement à croquer.
Il ferma les yeux un instant et se perdit un peu plus, sans retenue aucune, sa bouche se rua sur cette invitation gustative.
Avidement, les lèvres du blond savouraient cette perle, ses sens étaient troublés, il appuya son étreinte puis il l’attira contre lui tout en la basculant sur le lit.
Sa respiration se faisait plus forte, entre ses dents il avait ce goût de Lys, la saveur d’une autre.

Bien qu’elle soit délectable à souhait, qu'il était maître de la situation, il n’aimait pas obtenir ce qu’il désirait par la contrainte.
Ainsi, son corps venu se loger contre le sien s’en écarta légèrement lorsqu’il prit appui sur la couche,
elle était acculée dans ses bras, un sourire des plus charmeurs apparut sur ses lèvres comme pour la rassurer.


Racontez-moi et je vous laisse…
Revenir en haut Aller en bas
Attia.
Alter Ego de Dieu sur terre
avatar

Messages : 4870
Date d'inscription : 28/07/2009

MessageSujet: Re: [RP]L'atelier de Maelice.   Sam 17 Sep 2011 - 19:25

Son dos la faisait souffrir.
De rester debout Livia dans les bras en l'allaitant, puis de passer tout ce temps assise l’échine penchée en avant pour mieux broder, mieux transmettre son génie dans les pièces de tissu...
Il était déja très tard, et en mère avisée elle devrait rentrer en son foyer, retrouver son fiancé... Mais elle était encore la, entre les quatre murs de l'atelier qui lui semblait si exigu...
Livia dormait.
La peste soit de l'enfant qui avait choisi de s'endormir a ce moment car la réveiller c'etait l'assurance de ne pas dormir de la nuit, elle dont les cernes trahissaient l'irrepréscible envie de se laisser couler dans les bras de Morphée... a telle enseigne que son devoir charnel elle n'y pensait plus, laissant un blond pantois et tres certainement en manque la regarder désespérément s'endormir avant d'etre réveillée par la petite...

Elle faisait donc les cent pas dans les couloirs.
Contre le mur elle soupira. Tellement de choses dans ces couloirs... en pleine journée ce n'etait qu'une fourmillière gigantesque, et puis il y avait eu cette soirée funeste ou Don était mort...
Elle culpabilisa a cet instant de repenser a l'ibère et de ce que serait sa vie si elle l'avait choisi lui...
La lumière a l'autre bout du couloir l'interpella.
elle n'etait donc pas seule.
Elle s'avanca, non pas par curiosité mais bien pour trouver une autre présence que la sienne. Certes il y avait Gigi, mais elle savait le milanais fatigué et le connaissant il devait etre en train d'aider le Sévère aux comptes comme chaque soir.
Elle voulait savoir qui était l'artiste zélée qui restait, elle voulait pouvoir partager une coupe de chablis avant le reveil de sa fille, parler de tout et de rien.
Cette simple pensée fit naitre sur le visage creusé un leger sourire.

Bientot ce furent des eclats de voix qu'elle perçut, ainsi donc la gourgandine qu'elle devinait etre la mystérieuse Maélice recevait... Un sourire amusé elargit le précédent alors qu'elle s'approchait assez pour percevoir les propos.
Elle ne comprit rien mais la voix masculine dans ses tons graves et chauds lui semblèrent familiers...
Enfin elle fut assez pres pour entendre, le coeur battant de se faire espionne, après tout ne devait elle pas etre au courant de tout ce qui se tramait dans son atelier ? Et puis s'il s'agissait d'une personne qu'elle connaissait cela pourrait se révéler hautement amusant.

Le sourire fit place a un froncement de sourcils.
Cette voix elle la connaissait elle en était certaine.
Elle se la repassait dans sa tête sans entendre la suite du discours.
Non cela ne pouvait pas être lui... ce n’était pas possible...

Pourtant en passant un oeil par la porte de la chambrine, négligemment laissée entrouverte elle aperçut les meches blondes.
Plaquée contre le mur a l'abri des regards, elle n'entendait plus les battements de son propre coeur.
Ne resistant pourtant pas elle ose a nouveau un regard.
Il est bien la... il enlace une autre... propose.
Les poings de la Des Juli se serrent et elle retient une respiration qui lui brutalise les poumons et fait remonter les larmes qui grondent au bors des paupières telles un orage prêt a s'abattre.
Que faire ? Il n'est pas trop tard, elle pourrait faire un bruit et le blond reviendrait peut etre a ses esprits se rendant compte de son erreur...
Elle pourrait aussi bien le laisser. Apres tout s'il est en quete de tendresse aupres d'une autre, c'est qu'elle ne répondait pas a ce besoin et de ce fait devenait inutile... Alors pourquoi ne pas le laisser s'assouvir, lui qui aime tant les femmes...
Le souvenir des autres se rappelle a elle. La bretonne, l'étoile, toutes ces femmes, tous ces obstacles a un bonheur trop chèrement acquis...
Non la gitane ne veut pas revivre cela.
Et pourtant, la douleur dans sa poitrine quand elle fermait les paupières lui indiquait que le mal était fait. Avant les actes, il y avait les intentions.
Elle a envie de crier et tout son corps se crispe.
Et pourquoi Maelice repondait elle a de telles avances ? Pourquoi le recevait elle la, seule en sachant que c'etait son homme, son homme a elle!

C'en est trop.
D'un bond elle passe la porte, et le choc est plus grand encore.
Lui, elle, le lit, Lui,ses mains, ses yeux si avides, ses levres... Elle.
Le desespoir, la colère, la rage, la furie... et c'est etonnament calme qu'elle siffla.


- Bonsoir... Azkaban...

_________________

En attente de la creation du Culte Attiléen !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [RP]L'atelier de Maelice.   Sam 17 Sep 2011 - 20:46

Retire de mon corps ces mains qui ne sont pas Siennes.

Malgré son sérieux, sa menace, l’audace du blond ne s’ébranle pas. Constante, vorace et simplement aveuglée. Le bras se dégage pour laisser place à un autre. L’étreinte est maintenue. Il se joue d’elle, de son autorité.

Sa main se glisse alors contre sa joue et l’artiste reste impassible devant cette douceur.
Son index longe sa cicatrice. Souvenir marquant d’une soirée où elle avait découvert le prix de sa naïveté, de son impuissance.

Un sentiment qui justement envahie ses veines alors que le blond devient la marionnette de ses envies. Elle grimace, ne désire porter sur elle que le toucher d’une ombre immortelle…Vas t’en…

Ses iris l’observent, ne le lâchent pas, menaçants. Le temps semble s’arrêter alors que la scène devient plus engagée, plus déroutante. Une impression de déjà vu qu’elle ne veut revivre et pourtant elle le sait incapable de ce geste.

Sa bouche se perd dans son cou, sur sa cicatrice et ses lèvres se transforment en un appétit ardent. Mal à l’aise, l’artiste pose sa main contre son buste pour y ajouter de la distance.

Az...arrêtez, ce n’est pas vous…Savoure toi qui aime à jouer avec l’ivresse, les ravages. Vois combien le poison coule en toi, t’anime et t’emporte dans les Abysses. Ne deviens pas celle que je fus…Réveille toi.

Prisonnière de cette compassion, de cette rage, mais aussi de cette culpabilité, les tempes de Maelice s’échauffent tandis que son corps est invité contre sa propre couche.

La bouche de l’artiste est scellée, la gorge nouée. Dans son esprit la confusion règne en Maitre.
Sa main doucement se libère et se plaque contre sa propre nuque pour en essuyer les traces de son baiser.

Allez-vous en…Dégage ! File pour que je ne ressente plus cette culpabilité, pour que jamais je n’aie à souffrir de ce sentiment, à me croire responsable des effets de l’ivresse et du désir perdu.
Les doigts pressent sa chair, repousse son buste alors qu’elle tente de se dégager.

Puis Attia…Une voix féminine donc l’éclat n’est pas le même. L’assurance, n’est plus…Voix troublée et troublante...usée.
Le cœur de l’artiste à nouveau se serre devant cette scène où l’imagination est florissante.
Que peut-elle penser sinon l’impensable. D’un coup, profitant de la surprise, la gifle s’abat enfin sur la joue du blond et Maelice se dégage…

Redressée, debout et figée, les mots ne sortent pas de sa bouche…
Que dire…Elle transpire la culpabilité…Elle lui a proposé l’alcool…Elle l’avait invité à boire pour mieux l’extirper de son atelier, elle avait posé ses lèvres sur son front…
Mais elle ne désirait pas sa présence, ses baisers, son corps…non…Elle aimait encore un être que jamais plus elle n’aura…
Revenir en haut Aller en bas
Azkaban
Homme de Dieu, Le Mari de la patronne quoi!
avatar

Messages : 62
Date d'inscription : 22/01/2011
Age : 43

MessageSujet: Re: [RP]L'atelier de Maelice.   Dim 18 Sep 2011 - 0:22

Il n’attendra pas longtemps avant de comprendre qu’elle ne souhaitait pas se raconter,
qu’il n'allait pas tarder à la laisser seule, au milieu de son vide poignant, sans même avoir gouté au péché de cette chair.
D’ailleurs, il ne la désirait plus tellement, n’ayant que peu apprécié l’amertume du Lys, mais ça en bon gentleman, il ne lui dira jamais…

Elle le repoussa par quelques gestes puis avec des phrases sans le sens pour lui. Pourtant lorsqu’il savourait sa peau juste avant,
il ne lui avait pas semblé qu’elle eu de l’aversion pour son assurance conquérante, peut être même avait elle éprouvé un certain plaisir inavouable.

Il ria doucement de la voir se débattre, lui qui ne souhaitait plus qu’un simple récit, juste quelques mots qui puissent combler sa curiosité.
Une autre histoire qui aurait eu le pouvoir d’assommer ses envies car certainement dans la conversation, il aurait aussi parlé d’Elle.
Les mots furent prononcés mais par une autre brune.


- Bonsoir... Azkaban...

Cette voix, il l’encaissa comme une lame en plein cœur mais c’était sans compter sur le semblant de dignité de la môme
la première plaie fut ainsi amplifiée par une humiliation supplémentaire, une gifle injustifiée.
Son corps restait déployé sur la couche encore intacte, il passa sa main sur son visage et murmura un inaudible :


Et merd.…

Comment lui expliquer ? Qu’y avait-il à dire…Des banalités ? Des mensonges ?
Avant d'affronter la mine de sa gitane le regard fixé au plafond d’un timbre retenu, il répondit simplement :


Bonsoir, Attia.

Et puis après tout, il était temps de s’avouer, se confier même devant témoin,
la souffrance l’avait trop longtemps porté, il fallait crever l’abcès en se redressant lentement il osa prolonger:


Oui, je sais, vas y, tu peux déverser ta douleur…Comme j’aimerai le faire de la mienne…
Revenir en haut Aller en bas
Attia.
Alter Ego de Dieu sur terre
avatar

Messages : 4870
Date d'inscription : 28/07/2009

MessageSujet: Re: [RP]L'atelier de Maelice.   Dim 18 Sep 2011 - 14:48

S'il n'avait pas sifflé cette phrase elle aurait sans doute hurlé comme a son habitude, a en reveiller toute la maisonnée.
Mais la elle ne dis rien, pantoise alors que ses poings ne se sont pas desserés.
L'oeil perçant au regard noir scrute Maelice.
Qui est elle donc la petite presomptueuse pour oser lever la main sur Azkaban?
Trop de personnes se donnaient cette liberté, à croire que le blond était un punching ball ?
La colère était à son comble plus par cet acte que pas l'autre, celui auquel on lui aurait sans doute répondu " ce n'est pas ce que tu crois".
Elle sait la Des Juli, qu'Azkaban aime les femmes, celles qui ont une forme de mystère, de folie, et Maelice est de celles la, peut etre se sera t'elle prise dans un jeu qu'elle n'assume pas.
Pauvre petite idiote.

Doucement la reine se meut, se rapproche du couple en échec et d'une main sure et ferme abat une giffle sur la joue du Lys.


- Ne t'avises plus jamais de lever ou poser la main sur mon... sur Az.

Injuste ? peut être. Qu'attendre d'une femme blessée, en colère et pire qui culpabilise a cet instant, en réalisant que c'était peut être de sa faute si le blond avait besoin de se jeter dans d'autres bras.
Le regard soutient celui du Lys.
Si t'es pas contente, la porte est grande ouverte.
Elle ne la retiendra pas, et il est hors de questions de même penser a des excuses, elles ne viendront jamais.
Attia reste stoique, cette situation elle l'a vécue, souvent impuissante, a regarder ses certitudes s'effilocher. Elle était pourtant si confiante. S’était elle fourvoyée une nouvelle fois ?
Apres tout, ils n'étaient pas encore mari et femme.

Un cri brise le silence.
Livia s'est reveillée.
Et si le bruit n'est pas assez fort pour se faire entendre de tous, la mère elle sait que son enfant l'appelle.
Encore l'enfant qui s'interpose entre elle et le père.

Elle n'accordera aucun regard au blond, tiraillée entre sa colère et sa culpabilité, et parcequ'elle ne veut pas rajouter a son humiliation celle de se laisser aller devant celle qui a cet instant n'est qu'une insignifiante employée...
Elle tourne les talons et fuit.
Ils régleraient le compte plus tard.
A ce silence, il aurait peut être mieux valu la violence, des cris, des pleurs pour moins de douleur... Mais c'est l'indifférence feinte qu'elle assène au blond en se précipitant une main scellant ses lèvres pour ne pas se laisser aller aux sanglots qui grondent sous ses paupières.

Arrivée dans son refuge, l'enfant ne pleure plus, bercée dans les bras d'un Gigi qui regarde la Des Juli avec des grands yeux inquiets auxquels elle impose le silence.


- emmene la... emmène la et laisse moi...

Laisse nous... car a cet instant elle n'attend que lui. S'il l'aimait encore, il viendrait.

_________________

En attente de la creation du Culte Attiléen !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [RP]L'atelier de Maelice.   Dim 18 Sep 2011 - 21:01

Le regard, le silence parle alors que tout se fige. La douleur du blond se libère en une parole, une invitation à déverser ce qui semble le ronger ou plutôt les ronger.

L’artiste muette observe et alors qu’Attia s’avance, elle avale une gorgée d’air. Un brin de courage. Elle sait ce qui l’attend. La main se lève, et les yeux ne la lâchent pas.

Gifle-moi si tu le désires, frappe…Défoule ta haine, ton orgueil. Tu n’es pas la première à voir en moi une invitation à la lâcheté. Il est plus dur d’affronter la vérité, plus facile de frapper un être qui sait tendre la joue.
Brulure libératrice. Un geste est donné telle une punition à sa naïveté. L’esprit se libère, aucune raison désormais pour se ronger les sangs.

Attia lui adresse quelques mots mais ceux-ci ne trouvent oreilles attentives...

L’esprit répète la scène, celle qui avait été peinte ainsi. Un jeu de corps, de posture digne d’une infidélité. Un tableau dont elle avait posé les bases en apportant l’alcool comme matière première. Elle ne peut s’en prendre qu’à elle.
La gifle fut la récompense à cette première erreur.

La gitane s’en va, fuit et cela est compréhensible, troublant. Compatissante ? Elle pourrait l’être mais ne le désire pas. Elle ne sait ce qui se trame dans sa tête, ce qui la blesse réellement, ce qui rend ce couple si particulier. Cela ne la regarde simplement pas.

Elle se penche, s’empare de la bouteille et boit quelques gorgées. Un réconfort comme un autre.
Regagnant sa couche, elle s’assoit. Le dos épouse la tête de lit, elle replie les genoux contre son buste et observe le corps encore étendu du blond.

Une main se glisse dans sa propre chevelure, essuie son visage et le souffle se fait lent.

Pardon….pour vous avoir apporté l’ivresse alors que je savais que cela vous nuirait. Pardon d’avoir savouré cette caresse sur ma joue…Cette douceur me manquait tellement que je n’ai pas su y dire non. Libère toi, soulage ce corps. Avoue ce qui fut ta faiblesse.

La bouteille prend encore un coup et finalement elle la repose. Il était temps pour elle et pour lui, de retenir la leçon…l’ivresse ne mène nulle part et noyer ses démons en son sein conduit à de plus viles souffrances.

Peut-être…devriez-vous...la rejoindre…

A ces mots qu’elle pense sans vraiment le vouloir, l’artiste remet son masque d’impassibilité. Personnalité fermée, réservée…Sentiments et ressentis freinés et enchainés…Le prix de sa sauvegarde.

Revenir en haut Aller en bas
Azkaban
Homme de Dieu, Le Mari de la patronne quoi!
avatar

Messages : 62
Date d'inscription : 22/01/2011
Age : 43

MessageSujet: Re: [RP]L'atelier de Maelice.   Sam 24 Sep 2011 - 23:09

Il existe des situations auxquelles nous aimerions être soustraits, celle-ci en avait la teneur, l’inconfort mais il la souhaitait depuis quelques temps.
Sa mâchoire était serrée, sa gorge nouée et comme il avait proposé, c’était à elle de s’exprimer.
Son cœur battait plus vite dans sa poitrine, des battements à la limite du douloureux. Qu’allait-il entendre ?
Alors qu’à aucun moment les yeux de sa gitane ne se possèrent sur lui, il en avait la quasi certitude. Elle ne dirait rien.

Lorsque la main de la justice mégalomane s’abattu sur la pauvre artiste, le blond afficha une mimique grimaçante accompagné d’un léger plissé de sourcil puis…
Un petit sourire reconnaissant un geste magnifiquement exécuté. Et même lors de la retenue de l’association « Mon et Az », il la trouvait si belle, la savait blessée mais amoureuse, ce doute était levé.

Et la voilà en déroute, ne laissant que l’image d’une silhouette disparaissant sans la moindre attention pour lui.
Son corps encore vautré dans un autre lit, montrait un état très éloigné de la sobriété. A y bien penser, c’était mieux ainsi. Qu’elle parte.

Son lever s’exécuta alors que la môme s’installait non loin en s’excusant, à quoi bon vouloir refaire le passé, il fallait juste qu’il en assume les conséquences. Dans le livre de leur amour, ce n’était qu’une page à tourner, un chapitre à parcourir du regard, juste comme ça.


Ne vous en faîtes pas, je l’aime et je vais le lui prouver.

Lui, ne s’excusera pas, la gifle ayant balayé les moments agréables passés, preuve de la minuscule mémoire d’un homme à demi ivre
mais au-delà de ça, d'un type chamboulé par le départ précipité de son héroïne mélé à son besoin de la suivre.
Evidement qu’il voulait la rejoindre, son esprit était à deux cent pour cent dans le mouvement, son corps beaucoup moins.
S’il avait pu s’extirper l’alcool de ses veines c’est avec une volonté farouche qu’il aurait faite pratiqué cette saignée,
hélas, il faudrait un peu de temps pour que les effets se dissipent et il n’en avait pas.
Avant de disparaitre, un sourire fut offert a Maelice suivi de quelques mots :


Merci pour votre compagnie, je tenterai de lui faire comprendre, elle doit m’attendre enfin, je l'espère…

Heureusement que dans ce labyrinthe, il croisa Gigi maintenant doucement sa fille.
Un primitif instinct aurait été de lui enlever alors que l’homme lui fit comprendre d’un mouvement de tête que quelqu’un l’attendait un peu plus loin derrière la porte.
Ben, oui nigaud ! Attia…Pfff qu’il est désespérant ce blond.

Avant de pénétrer dans son antre, une grande respiration fut nécessaire mais aussi un réajustement de chemise espérant qu’elle ne se soit pas trop imprégnée de l’odeur du Lys.
La main légèrement tremblante, il poussa la lourde porte, franchit son seuil en la cherchant du regard.
Son seul désir prédominant auquel il aspirait était de l’étreindre contre lui, ce à quoi il s’appliqua avec délicatesse.


Pardonnes moi, je ne suis qu’un crétin.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [RP]L'atelier de Maelice.   Dim 25 Sep 2011 - 0:36

Gigi avait la petite Livia dans les bras.
Il était inquiet, mais en voyant le blond de la serenissima qui ne l'etait plus vraiment la rejoindre, il espéra au fond de lui que les choses s'arrangent entre ses deux la.

Il suivit la lumière et arriva devant la porte entrebâillé de l'atelier de Maelice.
Il devait venir la voir, ma le maitre Severus l'avait retenu et maintenant il gardait le bébé de la Des Juli.


- Signora Maelice ?

Hesitant , sans s'oser au dela du seuil de la porte .

- Scusi signora... Je ne suis pas venu, j'ai été... pris...

Il osa la tete pour essayer de l'apercevoir.

- Signora ? ça va ?
Revenir en haut Aller en bas
Attia.
Alter Ego de Dieu sur terre
avatar

Messages : 4870
Date d'inscription : 28/07/2009

MessageSujet: Re: [RP]L'atelier de Maelice.   Dim 25 Sep 2011 - 4:48

Elle frissonna violemment lorsqu'elle le sentit glisser dans son dos, l’étreindre, lui souffler quelques mots.
Une larme roula sur sa joue alors qu'elle respirait difficilement, tremblant doucement de retenir le flot de la colère et du chagrin mêlés. Mais si elle était en colère c’était contre elle même. Elle s'en voulait de ne savoir être a la fois une mère et une femme... et elle lui en voulait de profiter de cette zone de turbulence pour retomber dans des travers qui les avaient déchirés tellement de fois...

Doucement elle se retourne, le regarde.
Elle ne lui avait jamais avoué, mais elle perdait tout pouvoir face a lui, elle ne désirait qu'une chose, qu'il l'aime autant qu'elle l'aimait. Au fil des déboires elle avait essayé de mettre des garde fous, de se protéger pour ne pas se perdre dans cet amour déraisonnable.
Oui elle est en colère les poings se serrent et la respiration se fait lourde et elle lève les poings les écrase sans force sur son torse, essaie de le pousser.
Elle ne parle ni ne crie, mais ses prunelles sombres hurlent.
Pourquoi avait elle du revivre les moments ou elle se sentait bafouée au profit d'autres femmes ?
Pourquoi avoir réveillé la peur omniprésente qu'il puisse un jour la quitter a nouveau ?
Pourquoi lui avoir fait sentir qu'elle n'avait pas assez d'emprise pour qu'il ne soit attiré par les autres ?
Pourquoi cette douleur, cette colère, pourquoi cette violence en elle.
Elle ne le frappe pas non, cette violence elle aimerait pouvoir la retourner contre elle même.
Les gestes sont saccadés, sans grande motivation. Elle voudrait qu'il la secoue. S'imagine un combat,Vaine la lutte contre son égo, contre lui. Elle l'aime elle le veut, dans ses bras a elle, pas dans ceux des autres.
La tête vient finir contre lui et enfin en sanglots elle se libère.
L'animal blessé relève le museau et elle cherche ses lèvres. Le baiser est violent, fougueux, fou de la violence de ses sentiments, de ses instincts.

La femme enfin s’éveille, brûle d'un feu nouveau. Les mains encore tremblantes parcourent avec impatience son torse, tirent sur la chemise.
A nouveau les yeux se plantent dans les siens, forts de l'éclat du désir.
Son propre corsage craque des lacets arrachés alors qu'elle remonte ses jupes, la croupe appuyée sur la table de travail.
Envolée la couturière, bafouant les tissus de son divin postérieur, oubliée un instant la mère. Dans l’alcôve ou il se recréent une intimité elle se donne, femme.


- Viens... prend moi...

Les mots sont susurrés dans un souffle tiède alors que les mains se tendent vers lui.
Viens mon amour, retrouvons nous, je suis ta femme, je suis tienne corps et âme. Viens...



_________________

En attente de la creation du Culte Attiléen !
Revenir en haut Aller en bas
Azkaban
Homme de Dieu, Le Mari de la patronne quoi!
avatar

Messages : 62
Date d'inscription : 22/01/2011
Age : 43

MessageSujet: Re: [RP]L'atelier de Maelice.   Dim 25 Sep 2011 - 15:48

Dans le creux de ses bras, sa belle restait libre de ses mouvements, ses yeux clairs suivaient ses moindres gestes.
Il voyait sa douleur mais aussi sa propre capacité à la rendre malheureuse. Pourtant, il l’aimait plus qu’il n’avait jamais aimé.

Mais pourquoi était ce si difficile justement d’aimer ?
Pourquoi avait il laissé ses pulsions le perdre auprès d’une autre ?
Pourquoi malgré l’amour qu’il lui vouait n’arrivait il pas à le vivre pleinement ?
Pourquoi offrait-il une telle retenue face à ce corps malgré ses envies ?
En était-il là, quand la peur de perdre l’autre surpasse les sentiments ?

Sa main se posa lentement dans sa chevelure alors que son chagrin se déversait contre lui, il se détestait.
Ses lèvres se penchèrent vers elle pour y déposer un baiser et y respirer avidement ce parfum tant espéré.
Des frissons de plaisirs venaient à l’envahir lorsqu’elle lui prit un baiser passionné, alors que ses mains tremblaient sur lui,
l’attiraient à elle, il la savait prête à donner tout ce qu’il voudrait lui prendre.
Elle lui offrit une danse sensuelle qui eut sur lui, un effet plus qu’intensif, le désir était poignant, il ne put que s’approcher lentement d’elle.


Viens... prend moi...

Comme un souffle, un cri de guerre là où d’autres auraient pu se taire, son aimée parle avec son cœur,
elle semblait soulager sa douleur et lui offrait son corps. Ce n’était pas sans crainte qu’il posa ses mains sur sa peau,
il la redécouvrait enfin, voulait s’en régaler jusqu’à plus faim.
A son murmure, il répondit par des gestes qui se voulaient être une puissante démonstration de ses sentiments.
Il redessinait ses formes du bout des doigts en savourait toutes les parcelles même s’il voulait exploser de plaisir,
ce fut avec un savant mélange de voracité et de dégustation qu’il s’enivra cette fois ci d’un poison autre que l’alcool, plus puissant encore,
celui de l’amour.
Revenir en haut Aller en bas
Attia.
Alter Ego de Dieu sur terre
avatar

Messages : 4870
Date d'inscription : 28/07/2009

MessageSujet: Re: [RP]L'atelier de Maelice.   Dim 25 Sep 2011 - 23:53

Attia sous les caresses de son amant s'offre femme. Malgré la violence de l'instinct exacerbée par de longs mois d'abstinence, il l'aime toujours aussi bien, toujours aussi tendrement, couvrant son corps d'attentions quand il ne pourrait penser qu'a lui.
C'est a cela que l'on reconnait un homme qui aime. Il ne baise pas, il fait l'amour.
Et c'est des gémissements qu'elle lui rend, lançant ses mains a la recherche de sa peau , les jambes repliées pour l'emprisonner en elle avant de s'abandonner a l'intensité du plaisir qui grimpe en elle.

Sur la table le dos écrasé sur les tissus chatoyants dans les quels elle entortille ses mains et ses ongles pour ne pas les lui planter dans la chair elle les sent s'envoler ces mois d'égarement, de doutes, d'aveuglement. Tout était au final tellement simple. Elle, lui, Livia, eux trois, eux deux, c’était simple, facile, nul besoin de se tourmenter. Elle était a portée de main, la formule du bonheur.

Et aussi naturellement que l’étreinte, arrive le plaisir, la plénitude, l'apaisement et elle sait, elle sait que c'est lui et que cela ne sera toujours que lui...

Point besoin de mots a placer sur cette scène.
Et dans le silence de l'atelier, a peine brisé par les souffles réguliers elle savoure cette proximité retrouvée, les doigts parcourant sa nuque, roulant dans les boucles blondes.


- Je ne veux plus qu'on se perde... je veux être heureuse avec toi... Je t'aime.



_________________

En attente de la creation du Culte Attiléen !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [RP]L'atelier de Maelice.   Lun 26 Sep 2011 - 11:31

Le souffle lent, l’artiste observe ce silence qui s’impose à elle. Repliée, elle ferme les yeux, savoure cette solitude qui lui fait tant de bien.
Dans son esprit le même chaos, le même tourment. Comment s’ouvrir aux autres sans effleurer la souffrance…
Elle se relève, s’étire et s’efforce de balayer de son esprit ce moment désagréable.
S’approchant de son bureau, ses doigts saisissent un pinceau qu’elle plonge dans sa chevelure.
La nuque dégagée, le poids des mèches brunes en moins, elle ouvre la fenêtre pour s’offrir un bol d’air.

Moment simple et agréable. Ces iris observent ces chemins qu’elle n’aurait jamais dû quitter…

Si seulement…Les mots sont avoués, doucement, naïvement. Ces mots qui invitent à imaginer une fin autre, une suite d’évènement dont la finalité aurait été meilleure…et pourtant.
Pensive, silencieuse, le Lys redevient cette entité fermée et isolée. Les relations humaines lui semblaient trop douloureuse, compliquées, perverses et malsaines. Alors à quoi bon s’y risquer à nouveau…Le plaisir de ne plus être seule? C’est pourtant ainsi qu’elle se sent la plus en sécurité.

Alors qu’elle pensait en avoir fini, que ses lèvres pourraient être scellées pour un temps…
C’est la voix de Gigi qui pénètre sa chambre. Elle se retourne légèrement, l’observe lui et le marmot qu’il tient dans les bras. Impassible elle se retient de répondre.
Elle l’attendait pour renouer avec sa sociabilité mais le désir n’y est plus.
S’avançant doucement vers lui, elle pose sa main contre son épaule et doucement l’invite à reculer. Les yeux plongés dans le néant, l’artiste ferme la porte sans lui glisser un mot, sans lui expliquer son geste…

Laissez-moi seule…

Se penchant sous le lit, elle en tire sa besace. Les pinceaux, les croquis, les parchemins vierges et le minimum vital et quelques tenues sont jetés dans cette dernière.
Une dernière inspiration, une dernière appréhension et la joueuse s’apprête à quitter ce lieu pour un petit moment…

Ouvrant à nouveau la porte, la besace en bandoulière, Maelice offre à Gigi un ultime sourire.
La plénitude transpire. Elle sait ce qu’il lui reste à faire…Le regard ne pétille pas, il survit.

L’ombre alors s’avance dans les couloirs, assurée.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [RP]L'atelier de Maelice.   

Revenir en haut Aller en bas
 
[RP]L'atelier de Maelice.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Doigts d'Or :: [RP] Atelier, Saint Germain des Champs, Bourgogne :: Archives-
Sauter vers: