Les Doigts d'Or
Bonjour Cher Client ou cher Futur Client!

Passez notre porte et participez dès à présent à nos activités créatrices!
<b>
Vous pouvez postuler et rejoindre notre équipe de banniéristes et couturiers!</b>

Vous pouvez aussi tout simplement vous promener dans nos belles galeries et participer à la vie de l'atelier!

Alors n'hésitez plus et poussez notre porte!

Les Doigts d'Or

Attention ! Ne pas prendre d'images de ce forum sans la permission des créateurs
 
AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [ Table de travail d'Amadeus] Aimée de Dieu Hein ?!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Attia.
Alter Ego de Dieu sur terre
avatar

Messages : 4868
Date d'inscription : 28/07/2009

MessageSujet: [ Table de travail d'Amadeus] Aimée de Dieu Hein ?!   Jeu 15 Nov 2012 - 22:59

Si la Des Juli semblait parfois enfermée dans sa salle de travail comme une reine dans sa tour, il n'en demeurait pas moins qu'elle gardait un oeil attentif sur les nouvelles recrues de l'atelier.
Il fallait reconnaître que le recrutement était d'une rigoureuse qualité et les apprenties des jeunes personnes talentueuses et dans l'esprit des Doigts d'Or.

Pourtant parmi les dernières recrues une avait réussi a attirer particulièrement l'oeil de la Di Juli.
Elle avait decelé dans la griffe les traces d'un talent particulier, les graines d'un avenir prometteur.
Et elle n'avait pas été démentie car l'apprentie avait très vite acquis ses galons de maître.

Amadeus avait un style pur et particulier.
Par sa rapidité elle lui rappelait Clarinha à ses débuts, et même si à cette pensée elle fronçait les sourcils au souvenir du surmenage volontaire que s'infligeait la jeune lusitanienne, elle avait décelé dans le visage d'Amadeus un caractère fort, sans doute plus imposant que celui de Clarinha.

Attia songeait souvent à Clarinha, à son ascension fulgurante, aux espoirs et desseins qu'elle avait nourri pour la jeune fille, à son départ qu'elle avait prit comme un reniement, à ses activités actuelles...
Il y avait des moments ou la jeune lusitanienne lui manquait, alors elle chassait bien vite ces idées en déambulant dans la salle ou étaient livrées les commandes en attente, s'amusant à deviner de qui étaient les créations présentées et ainsi jauger et juger du maintien d'une qualité qu'ils avaient su imposer au royaume et au delà.

Si elle gardait ses distances avec les apprenties depuis la perte de Breiz, depuis la déconvenue Clarinha, formée très rapidement tout de même malgré un talent presque inné, la Di Juli sentait une curiosité particulière la piquer en songeant à Amadeus, et l'envie de la protéger des travers qui avaient été ceux de Clarinha et pérenniser sa position aux Doigts d'or étaient plus que présentes.

C'est pourquoi elle s'était mise en quête de connaitre d'avantage la nouvelle recrue.
Elle voulait savoir à quelle type de personnalité elle aurait à faire, elle avait besoin de se projeter dans le temps, et un peu à la manière d'une matriarche, elle avait besoin de savoir qu'il pouvait y avoir une relève.

Elle avait traversé le grand corridor ou les salles de travail se succédaient et se posta dans le pas d'une porte qui donnait sur la table de travail de l'Amadéus.

_________________

En attente de la creation du Culte Attiléen !


Dernière édition par Attia. le Mer 20 Mar 2013 - 15:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [ Table de travail d'Amadeus] Aimée de Dieu Hein ?!   Lun 19 Nov 2012 - 0:12


    Dans la petite salle, recroquevillé sur son ouvrage à la lueur pâlotte de sa fenêtre, la dénommé Amadeus emperlait avec application les manches de sa première tenue de maître. Il s’agissait d’une robe rouge au voilage fluide et délicat qui nécessitait toute son attention. Près d’elle, dans une assiette à fond plat, des perles de nacres attendaient patiemment que l’aiguille de la couturière vienne les saisir pour les attachés au frêle tissu quadrillé de galon. La tâche n’était guère compliquée mais demandait une patience et une régularité de chaque instant à la jeune languedocienne… Si concentrée sur sa tâche, la demoiselle n’avait même pas remarqué la silhouette de la Des Juli dans le cadre parfait du chambranle. Ce n’est que lorsque celle-ci esquissa un geste dans l’ombre de sa vision que la jeune fille fut surprise au point dans sursauter. Une goutte nacré tomba au sol jusqu’à roulé sous un meuble tandis qu’une perle rouge naissait sur la pulpe du doigt de la couturière. L’aiguille, surprise elle aussi, n’avait trouvé meilleure idée que de se planter dans l’index de sa maitresse. Un juron c’était envolé, étouffer bien vite par le doigt meurtris qui vint se logé entre les lippes carnadine de la tourneloise.

    Pardon. Je ne vous avais pas vu.

    L’ouvrage est posé bien prestement et la demoiselle se lève pour accueillir celle qui a bien voulu d’elle à ses côtés. Attia Des Juli était là en chair, en os et en charisme sur le pas de sa porte. L’italienne avait ce quelque chose qui forçait le respect et bien que la jeune languedocienne fut habitué à côtoyé un Pair de France, l’Amadeus, de son vrai nom Eulallie de Villefort, ne pouvait qu’être impressionné par cette grande brune au caractère affirmé.

    Voilà, un mois que la blonde officiait à l’atelier et jamais elle n’avait eu l’occasion de rencontrer vraiment la matriarche des lieux. Il y avait bien sur eu quelques entrevues furtives aux détours d’un couloir ou d’une salle de travail. Quelques mots échangés aussi. Des salutations polies, des rectifications à apporter sur une tenue. Rien qui ne puisse tenir lieux de réelles relations. C’était donc la première fois que les deux femmes se rencontraient. Et la plus jeune en fut - malgré un caractère pourtant assuré - des plus déstabilisée.


    Je... Que puis-je pour vous, ma Dame ?

    D’un large mouvement de bras, la table centrale de son petit office est nettoyée de tout son capharnaüm. Le tout jeté dans une caisse en bois qui trainait là, cela prendrait sans doute du temps pour tout re-rangé mais Dieu est là. Et il mérite au moins un coin de table et un siège. Abandonnant, son fauteuil de velours rouge à la patronne, la platine se contenta du tabouret bancal qui faisait d’ordinaire office de table d’appoint. Après avoir lancé un dernier regard à son doigt, la languedocienne posa ses iris de jade sur l’italienne et sourit enfin…
Revenir en haut Aller en bas
Attia.
Alter Ego de Dieu sur terre
avatar

Messages : 4868
Date d'inscription : 28/07/2009

MessageSujet: Re: [ Table de travail d'Amadeus] Aimée de Dieu Hein ?!   Mar 20 Nov 2012 - 23:49

Attia avait souri.
Elle avait aimé constater l'effet qu'elle avait sur le jeune maître.
Elle dont la mégalomanie cachait une forte incertitude, un manque de confiance, aimait à constater que sa présence signifiait quelque chose, inspirait le respect et la déférence.

D'un pas lent elle avança dans la pièce, le regard se posant tour a tour sur le doigt piqué et sur le visage aux traits agréables de l'Amadéus, pseudonyme pour le moins évocateur quand la Gitane était elle même surnommée Dieu au sein de l'atelier.


- Bonjour Amadeus.

Sans se faire prier, la gitane prit place sur le fauteuil qui venait d'etre libéré pour elle et regarda la jeune femme qui s'installait, les regards se croisèrent, le sourire répondit à son jumeau.

- Pardonnez moi de vous interrompre en plein travail...

Elle aurait souhaité regarder la nouvelle recrue travailler, mais celle ci avait chamboulé son espace de travail pour faire honneur a la directrice.
Elle croisa les jambes sous son long jupon rouge.


- Le fait est que...

La main fine trouva du bout des doigts le tissu sur lequel l'Amadeus brodait les perles. Elle le caressa doucement du bout des doigts, le regard perdu , goûtant à un plaisir étranger aux novices de l'art de la couture.

- J'aime votre travail.

Le regard avait brusquement quitté tissus et perles pour se planter dans celui de son interlocutrice. Le sourire avait disparu aux lèvres charnues, le visage ne semblait se focaliser que sur la personne que les yeux perçaient d'un éclat différent.
Car si elle aimait le travail de toutes les couturières des doigts d'Or, la phrase qu'elle venait de lancer à Amadeus prenait tout son sens appuyé par le regard qui complétait la phrase de ses non dits. Tout en elle tendait à dire "j'aime particulièrement votre travail".

Le sourire revint éclairer la peau mate ou quelques rides commençaient à se dessiner, point encore trop profondément pour pleinement se remarquer.


- Je vous félicite, vous nous arrivez déjà avec un niveau remarquable, vous êtes la première à accéder aussi vite à la maîtrise au sein des Doigts d'or... Vous me rappelez quelqu'un...

Elle soupira doucement.
En réalité Clarinha était également passée très rapidement à la maîtrise. Les longs mois dans l'ombre de la Cassagnes y avaient été pour beaucoup.
Amadéus était différente.
Elle était arrivée avec une pâte bien à elle qui tendait à s'affiner, à se magnifier.


- Je crois que nous mettons un peu de nous, de notre âme dans nos créations et je crois qu'ainsi nous dévoilons un peu de nous même... Cependant, même si j'ai pu observer vos créations...

Le sourire s'était allongé au coin des lèvres.

[b]- Je souhaite en savoir davantage...

_________________

En attente de la creation du Culte Attiléen !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [ Table de travail d'Amadeus] Aimée de Dieu Hein ?!   Sam 24 Nov 2012 - 23:24



    Les mots prononcés n’étaient pas anodins et le regard échangé encore moins... Il y a des gens chez qui les compliments vous touchent plus particulièrement. Assurément la directrice des Doigts d’or était de celle-ci. Alors quand dans sa petite salle de travail, les yeux planté sur le tissu brodé de perles, la Des Juli complimenta son travail, Amadeus crut défaillir. Un frisson parcouru son échine de haut en bas tandis que son cœur sembla s’arrêté de battre. La jeune maître avait beau savoir que son travail était de bonne qualité, se l’entendre dire ainsi de but en blanc avait quelque chose d’irréel. Les heures passées à reprendre ces coutures pour en améliorer la régularité des points, les maintes modèles fait avec des bouts de tissus pour s’entrainer, les kilomètres de draps brodés de camélias pour se faire la main et apprendre le geste juste… Tout cela venait de prendre un sens grâce aux quatre mots d’une italienne.

    « J’aime votre travail. »

    En bref, l’Amadeus pouvait mourir désormais. Mais dieu merci pour vos garde-robe ce ne fut pas le cas présentement car au lieu de s’effondré de bonheur au milieu de son atelier, la jeune couturière entreprit de se présenter. Mais que dire ? Si elle n’avait pas particulièrement brillée jusqu’ici, l’Amadeus n’avait pas non plus connue de difficulté. Alors que raconter ?


    Je vous remercie, ma Dame.

    Les joues rouges, la jeune femme peinait à soutenir le regard du divin.
    D’un naturel discret, la Villefort n’était pas du genre à parler d’elle.


    Mon vrai nom est Eulallie de Villefort.
    Je suis née en Languedoc, sur les terres du Tournel...
    A 14 ans, je suis entrée au service du Seigneur des lieux, Actarius d’Euphor.
    C’est en le suivant lors de son installation à Vilefargeau tout près d’ici que j’ai découvert l’atelier…


    Une main d’albâtre s’attarde sur la boite contenant son fatras…

    Je veux connaitre autre chose. Apprendre. Découvrir. Progresser.

    Les yeux de la jeune femme se posèrent alors sur le visage de l’italienne. Celle qui était la clé de tous ses rêves. Mais comment demander encore plus à celle qui lui avait déjà offert une place dans son atelier ? L’Amadeus, dans sa timidité maladive, garda ses rêves bien au chaud et se contenta de sourire à la directrice…

    Etre l’apprenti de Dieu était une utopie.

Revenir en haut Aller en bas
Attia.
Alter Ego de Dieu sur terre
avatar

Messages : 4868
Date d'inscription : 28/07/2009

MessageSujet: Re: [ Table de travail d'Amadeus] Aimée de Dieu Hein ?!   Lun 3 Déc 2012 - 15:10

La Di Juli avait reposé son dos contre le fauteuil et regardait d'un oeil intéressé la jeune couturière.
Elle était convaincue que toutes choses sur terre étaient liées et ne croyait que rarement au hasard. Elle se confortait alors dans l'idée que le monde était petit et que tout le monde se trouvait lié de près ou de loin, d'une manière ou d'une autre et cela ne mentit pas.

Elle tiqua légèrement au nom d'Actarius. Elle ne connaissait pas personnellement le pair, mais elle l'avait croisé, avait eu l'occasion d'échanger des mots parfois durs avec lui notamment lorsqu'il occupait la fonction de Grand Chambellan. Et c'est le même Actarius qui avait précipité la fin de la Garde robe royale en nommant à ce poste prestigieux la plus grande des incompétentes du royaume qui avait eu le culot de prétendre devenir reine, Icie de Plantagénêt.
Si toutes ces raisons réunies pouvaient présager que la Des Juli n'aimait pas le pair languedocien, il en était autrement car, elle respectait l'homme, ses principes, sa droiture, et ne lui avait il pas pardonné le quiproquo de la semaine de la mode ou même ses égarements de jeunesse lorsqu'elle avait été impliquée dans la prise du château de Montpellier ?
Non elle ne pouvait pas le détester. Elle lui était indifférente tout au plus, mais ne dirait jamais du mal de lui, et il venait d'ajouter à son crédit l'existence d'une future grande de la couture, Amadeus.

Elle hocha la tête.


- Je connais le sieur Actarius. C'est un homme de principes, pensez vous avoir ces qualités ?

Elle sourit et décroisa les jambes.

- Apprendre , découvrir, progresser. Ce sont la de bien belles actions, mais dans quel but ? A quoi aspirez vous Eulallie ? Qu'envisagez vous dans l'avenir ? voyez vous j'en ai vues défiler... Des aspirantes, des dépendantes, des dilettantes... Des décevantes... le talent n'est qu'un avantage sommaire, inutile gâchis s'il n'est pas renforcé par une ambition claire , une détermination sans faille, un but.

Elle pris une inspiration et plongea à nouveau son regard sombre dans celui de la jeune fille.

- Quel est votre désir Eulallie ?

Elle usait du prénom, non du surnom. Amadeus... un surnom lourd de sens face a Dieu. Elle devrait le mériter.



_________________

En attente de la creation du Culte Attiléen !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [ Table de travail d'Amadeus] Aimée de Dieu Hein ?!   

Revenir en haut Aller en bas
 
[ Table de travail d'Amadeus] Aimée de Dieu Hein ?!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Doigts d'Or :: [RP] Atelier, Saint Germain des Champs, Bourgogne :: Archives-
Sauter vers: