Les Doigts d'Or
Bonjour Cher Client ou cher Futur Client!

Passez notre porte et participez dès à présent à nos activités créatrices!
<b>
Vous pouvez postuler et rejoindre notre équipe de banniéristes et couturiers!</b>

Vous pouvez aussi tout simplement vous promener dans nos belles galeries et participer à la vie de l'atelier!

Alors n'hésitez plus et poussez notre porte!

Les Doigts d'Or

Attention ! Ne pas prendre d'images de ce forum sans la permission des créateurs
 
AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [RP] D'une idée naquit un présent

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Elysandre
Renarde aux Doigts d'Or
avatar

Messages : 2279
Date d'inscription : 06/12/2014

MessageSujet: [RP] D'une idée naquit un présent   Jeu 29 Sep 2016 - 15:28

Cela faisait quelques jours que la jeune couturière avait retrouvé son ancienne inspiration. Elle avait donc profité de cet élan pour procéder à quelques créations. Assise sur son tabouret de travail, elle venait de finir une toute nouvelle création pour femme. Laissant ses yeux se poser sur l'horizon qui apparaissait devant elle, elle réfléchissait à la prochaine tenue qu'elle voulait réaliser. Mais cette fois, c'est vers une tenue pour homme que son envie s'orientait. Elle réfléchit quelques instants avant de se souvenir d'une conversation. Conversation qu'elle avait eu le loisir d'avoir avec le Comte. Un sourire s'afficha sur ses lèvres, et reportant son attention sur le parchemin devant elle, elle commença à dessiner ses premières idées. Il lui fallut alors quelques jours pour pouvoir finaliser les derniers détails de sa création et d'autres jours complémentaires afin de choisir le tissu et créer ainsi la tenue qui l'avait inspirée. Prenant soin de vérifier les moindres détails, un sourire s'afficha sur ses lèvres. Elle était satisfaite. Et c'est donc sans hésiter qu'elle écrivit une missive.

Citation :
De nous, Elysandre, couturière à l'Atelier des Doigts d'Or
A vous, Dédain de Deswaard de Noldor,


Monsieur,

Je me permets de venir vers vous par le biais de cette missive car j'aimerais vous faire une proposition. Cela doit sans doute vous étonner étant donné que nous ne nous sommes très peu croisés au sein de l'Atelier des Doigts d'Or. Pour autant, c'est suite à l'une de nos conversations lors d'une réception de tenue que je reviens vers vous.

Lors de cette conversation, vous m'aviez informé que vos préférences s'orientaient d'avantage vers des cols hauts à fourrure. De plus, suite à vos dernières adaptations, j'ai pu constater que la couleur noire était celle que vous privilégiez. Ainsi donc, désireuse de vouloir agrandir les choix d'adaptations pour homme, je me suis orientée vers un modèle qui pourrait vous plaire. J'ai donc confectionné une tenue qui correspond parfaitement à vos attentes, du moins puis-je l'espérer.

Aussi, j'ai pensé, qu'en guise de remerciement pour m'avoir donné cette idée nouvelle,  je pourrais vous offrir cette tenue avec une exclusivité sur le coloris. Il me paraît tout à fait normal que ce soit vous qui la portiez étant donné que c'est à vous que je dois cette nouvelle création.

Je vous laisse donc y réfléchir et attends patiemment de vos nouvelles à savoir si vous souhaitez, ou non, voir cette création avant de prendre votre décision. Vous savez où me demander.

Cordialement,

Elysandre, couturière.

Elle relut ses quelques notes. Elle hésitait quant à l’appellation du Comte mais il est vrai que la Renarde avait beaucoup de difficulté à retenir les nombreux titres des clients. Elle espérait donc que ce dernier ne lui en porterait pas préjudice et décida de transmettre la missive comme tel.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Dédain
Regulier(e)
avatar

Messages : 41
Date d'inscription : 30/11/2015

MessageSujet: Re: [RP] D'une idée naquit un présent   Dim 16 Oct 2016 - 19:59

Qui eut cru un jour qu’il fut possible pour l’Ascétique Noldor, le pâlot gamin à la chevelure faite de filaments d’or pour tout signe de vie sur l’ensemble d’une posture lugubre et fade, l’héritier impur au marmoréen minois ferme et fermé, au menton altier, aux engelures vides, l’affable courtois insipide et calme, aux plis des lèvres éternellement pincé, la petite Mort Incarnée en un corps malingre et faiblard…qui eut cru qu’il put un jour détrôner les plus grandes égéries du monde connu et concurrencer les plus nobles muses des divins artistes ?

Mona Lisa, Dora Maar, Frida Kahlo, gare à vos fesses.
Dédain is in the place.

Et pour l’heure, le Consort Princier, le Haut Noble en devenir, l’honorable gentilhomme qu’il est chemine tranquillement à bord d’un carrosse sur les routes de France, quand il se met à tenir enfin compte de sa correspondance, délaissée depuis son départ du Comté sur lequel il a régné trop longtemps.

Plume est prise et réponse se crée aux rythmes cahin-caha du véhicule et des ornières des chemins.


Citation :
A Maitre Elysande de l’Atelier des Doigts d’Or,
De Nous, Dédain Deswaard de Noldor-Firenze,


Salutations Deswaardiennes,


    Il a été pleinement surprenant d’apprendre que nous avons pu vous inspirer quelques moments de grâce et d’heureuse inspiration qui ont, semble-t-il, été prolifiques et ont pu aboutir à un ouvrage qui vous satisfait assez.
    En effet, il ne nous est habituellement guère donné de plaire aux lubies artistiques, car nous avons quelques strictes goûts et magnanimes réserves quant aux bonnes tenues et aux habits courtois, du genre qui contraint bien souvent le créateur dans ses besoins d’expression chamarrée et bigarrée.

    Mais, semble-t-il, vous accédez bien volontiers à vous abîmer à créer pour nous un modèle modeste et noir, ce qui est selon notre avis la meilleure des couleurs. Mieux, vous songez très amicalement à notre si fragile nuque, que nous exposons avec si peu de volonté, là où nous subissons alors les morsures déplorables du plus petit vent coulis.
    Dieu comme c’est chose désagréable et nous plaignons ainsi beaucoup ces Damoiselles qui, pensant être coquettes et ingénues, offrent aux tempêtes et aux glaces leur chair pourtant pudique et délicate. La fourrure, donc, pour nous protéger de ces aléas décapants, est un bien ingénieux apport à toute tenue qui se veut utile et appréciable.

    Aussi, nous avons grande hâte de découvrir ce trésor que vous nous promettez et nous vous saluons donc déjà pour avoir si agréablement pu vous rappeler à nous. Nous vous remercions pleinement pour ces attentions.


Que le Très-Haut, dans sa grande mansuétude, vous garde.




Quelques jours plus tard, le Deswaard se fait annoncer finalement à l’atelier en question.
Revenir en haut Aller en bas
Elysandre
Renarde aux Doigts d'Or
avatar

Messages : 2279
Date d'inscription : 06/12/2014

MessageSujet: Re: [RP] D'une idée naquit un présent   Ven 21 Oct 2016 - 16:57

Quelques jours avant l'annonce de l'arrivée de Dedain, la Renarde avait lu attentivement la réponse qui lui avait été faite. A en lire les quelques lignes, quiconque aurait pu croire que la jeune couturière avait œuvré corps et âme pour faire une tenue digne de ce nom. Pourtant, la réalité était tout autre. Certes la Renarde avait mis beaucoup d'attention dans la création de la tenue. Mais c'est l'effigie en personne qui avait donné de nombreux indices à la jeune femme lors d'une livraison concernant ses préférences. La jeune couturière n'avait qu'à réunir l'ensemble des indices pour confectionner une tenue complète. C'est donc impatiente à l'idée de lui montrer la tenue créée grâce à lui, qu'elle se présenta à l'accueil de l'atelier.

Bonjour Messire. J'espère que la route fut agréable et que je ne vous ai pas trop fait attendre.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Dédain
Regulier(e)
avatar

Messages : 41
Date d'inscription : 30/11/2015

MessageSujet: Re: [RP] D'une idée naquit un présent   Mar 1 Nov 2016 - 20:30

Le Deswaard, fraîchement homme en tous les domaines nécessaires à mériter une telle appellation, a fait son entrée scindé de part et d’autre par ses deux gardes comtaux, les biens nommés Pif et Paf, moustachus cuirassés, goguenards et grossiers, mais efficaces lame en main.
Non que le Lugubre craint pour sa sécurité, encore moins en ces lieux de renom, mais il a pris l’habitude de s’entourer ainsi.

Aussi, le minois morne et l’allure générale égale à elle-même, puisqu’il se trouve vêtu d’atours d’obombre et de nuit, le Noldor avise son interlocutrice favorite de l’atelier, celle qu’il croise à chacune de ses visites.


Maître Elysandre, c’est un plaisir de faire votre rencontre ce jour. Le voyage s’est bien passé, surtout par l’heureuse finalité que vous lui donnerez présentement.
Ce faisant, il me faut encore vous remercier d’avoir si bien pensé à moi lors de l’élaboration de votre création. C’est fort cordial de votre part de songer bien à la fragilité d’un cou révélé aux vents.

Puis l’Hivernal, stoïque, patiente pour la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Elysandre
Renarde aux Doigts d'Or
avatar

Messages : 2279
Date d'inscription : 06/12/2014

MessageSujet: Re: [RP] D'une idée naquit un présent   Lun 7 Nov 2016 - 14:44

La Renarde remarqua non sans mal les deux gardes qui entouraient le Prince. Toute jeune femme aurait pu être impressionnée face à une telle situation mais pas elle. Il faut dire que son passé de soldat, bien que les apparences ne le montraient guère, avait laissé de côté ce sentiment pour lequel elle pouvait être impressionnée. Puis elle se souvint alors de l’appellation qu'elle venait d'user. Le rouge lui monta aux joues, honteuse d'avoir traité de « messire » un Prince. Il faut dire que la brune n'avait pas eu grande éducation, et les appellations liées à la noblesse étaient souvent bancales pour elle. Sans doute devrait-elle songer à prendre un cours vers qui de droit. La jeune couturière sort de ses pensées pour écouter attentivement le Prince.

La Renarde fixait l'homme qui lui faisait face. Malgré ses paroles qui semblaient amicales, aucun signe sur son visage ne le laissait pressentir. Pour autant, la jeune femme n'en avait pas pris ombrage. Elle savait qu'il était de loin l'homme le plus mystérieux qu'elle ait pu rencontrer. C'est d'ailleurs pour cela que la jeune couturière avait tout de suite eu beaucoup de sympathie. Elle reconnaissait en ses traits une armure qu'elle-même avait pris soin de porter, même si ses traits étaient bien souvent moins froids. Mais c'est aussi son caractère complexe, et cette personnalité hors norme qui avaient faits apprécier le reste. Pour autant, Elysandre ne connaissait pas Dedain, ils ne s'étaient jamais rencontrés en dehors de ces lieux. Mais c'est grâce à ses nombreuses visites qu'elle avait pu cerner un peu plus le personnage et voir en lui une profonde gentillesse au delà des apparences.

A contrario de lui, la couturière lui adressa son plus chaleureux sourire avant d'ajouter :


Pardonnez moi, pour l'appellation « Messire ». Je vous avoue que je ne sais comment vous appeler. Votre Altesse conviendrait-il ? Je ne voudrais point paraître désagréable bien au contraire...

Puis elle marqua une pause, et continua :

Vous n'avez point à me remercier. Je pourrais même dire que c'est vous-même qui m'avait donné toutes les ficelles. J'avais certes l'ambition de créer une tenue masculine qui convienne aux gens de haut rang mais surtout qui plaise. Il m'a fallu seulement être attentive à vos observations lors de votre dernière commande. Vous m'aviez alors informé de tous les détails... dont notamment cette fourrure qui permettait de protéger votre cou. Quant à votre couleur favorite, il suffit simplement d'ouvrir les yeux.

Son sourire s'élargit avant d'ajouter :

Il ne me semble pas vous avoir croisé une seule fois dans une tenue d'une couleur autre que le noir. Ainsi donc je n'ai aucun mérite du choix du coloris...

Elle jeta alors un regard vers la pièce voisine où elle avait exposé la tenue pour lui. Puis elle tourna à nouveau ses noisettes vers son interlocuteur avant de poursuivre :

Je sais combien votre temps est précieux. Aussi, il me semble inutile de continuer à vous ennuyer avec toutes ces explications. Allons donc rejoindre la pièce voisine, je vous présenterais ainsi la tenue.

La jeune femme était légèrement angoissée. Bien que la tenue avait toutes les facettes qui plairaient au Prince de part la couleur et la fourrure, la coupe conviendrait-elle ? C'est donc légèrement tremblante, essayant de canaliser ses émotions, qu'elle ouvrit les portes pour le laisser entrer.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Dédain
Regulier(e)
avatar

Messages : 41
Date d'inscription : 30/11/2015

MessageSujet: Re: [RP] D'une idée naquit un présent   Mar 8 Nov 2016 - 10:49

Disons-le tout net : le Konde se méfie largement de la classe couturière. Il apprécie les artistes, les peintres et leur calame, les sculpteurs aux mains d’argiles, les tisserands minutieux, les étranges guignols de théâtre, les virtuoses de l’équilibre. Il les apprécie parce qu’ils veillent de leur talent à créer les plus jolies finesses qui soient, là où lui-même ne conçoit rien de matériel. Toutefois, les couturiers, il les observe toujours d’un œil prudent car, s’ils sont à leur tour les plus esthétiques créateurs de leur temps, s’ils savent si bien transformer de vulgaires pans de tissus en de raffinés habillements, ils possèdent toujours cette fâcheuse manie de vous obliger à monter sur un tabouret pour toute sorte d’excuses fallacieuses, prendre les mesures, rajuster l’ensemble, voir si la couleur s’accorde au teint, mais en vérité, ils ne font cela que pour faire voler artistiquement leurs mains sur toute la personne du sujet du jour.
Donc le Konde se méfie, en général.
Mais moins avec Elysandre, qui s’est toujours montrée bien courtoise et gentille à son endroit, qui n’a jamais imposé qu’il se hisse par obligation sur ledit tabouret afin de planter près de sa peau les nombreuses aiguilles du métier. A tout dire, elle semblait bien dépourvue des lubies fantasques qui prenaient souvent les gens du métier et se gardait bien de les imposer au Deswaard.

Alors, elle était largement appréciée. Et quand elle lui fait présentement part de son plus chaleureux sourire, le Lugubre, habituellement statufié au possible, incline courtoisement en retour le menton.


Maître, vous ne m’êtes jamais désagréable et, à la vérité, il n’est pas nécessaire de me nommer « Votre Altesse », n’étant que l’époux d’une Fille de Sang. Aussi, un « Messire » me conviendra parfaitement. Ou Comte. Ou Duc.

Ah ! Quelle dommageable situation auquel l’on ne trouvait toujours pas de réponse ! C’est que la Hérauderie mettait bien du temps à trancher sur la situation des époux de Princes et Princesses de France.
Mais qu’importe.
Il croise les mains gantées dans son dos après avoir signifié d’un signe de tête à ses deux gardes de rester en retrait, tandis qu’il se met à suivre à son tour l’hôte des lieux.


Je n’aime que la sobriété du noir, cela est vrai. L’on m’en fait régulièrement grand reproche, mais je n’en changerai pas.
Et, du reste, je ne m’ennuie pas de vos explications puisqu’elles sont bien utiles à comprendre mieux ce qui vous aura poussé à créer pour moi de la sorte.


Ainsi faisant, l’Hivernal découvre à son tour la tenue présentée. De nuit, économe et austère tout en étant riche et bien coupée, les épaules mises en valeur là où le Deswaard les a larges, les pans qui descendent bien. Et, summum du summum, la fourrure conséquente et bienvenue. Car si le client du jour veille à ne chérir le confort de rien, pas même de coussins sur son assise, il effectue un encart pour la chaleur et la douceur d’une fourrure.
Alors, il s’avance et tend la dextre gantée sur le col haut et sa moumoute heureuse.


Est-ce du loup ?  
Dans tous les cas, cela me convient beaucoup. Tout. L’ensemble.
Revenir en haut Aller en bas
Elysandre
Renarde aux Doigts d'Or
avatar

Messages : 2279
Date d'inscription : 06/12/2014

MessageSujet: Re: [RP] D'une idée naquit un présent   Jeu 10 Nov 2016 - 10:31

La jeune couturière ne peut s'empêcher de remarquer l'inclinaison de tête. Rares sont les attentions que le Deswaard accorde, pour ne pas dire qu'elles font très certainement partie d'un mythe. Par chance, l'oeil observateur de la brune ne l'a pas manqué, pour son appréciation. C'est donc d'avantage soulagée qu'ils avaient fait quelques pas, rejoignant ainsi ladite salle des livraisons. L'éclaircissement étant de mise quant à l'appellation appropriée, elle le remercia et ajouta sous forme d'aveu :

Je pense que Comte vous conviendra parfaitement ! Quant à moi, il me faudra me renseigner rapidement vers des personnes qui pourraient ainsi m'aider à m'éduquer d'avantage sur ce point.

Ses pensées se tournèrent alors vers une amie de longue date, Melissandre de Malemort. Sans doute la Princesse aurait-elle ainsi un peu de temps à lui accorder pour lui donner un cours.
Mais son esprit revient rapidement à la situation. Elysandre ne peut se retenir un sourire devant l'évocation de la couleur favorite, à laquelle elle ajoute :


Je suis de votre avis. C'est une couleur que j'apprécie tout particulièrement ainsi que mon fiancé. Et vous avez grandement raison de ne point vous laisser faire ! Personne n'est en droit de juger, ni de changer une personne. Et quant bien même celles-ci s'amuseraient à vouloir vous changer, sans doute est-ce parce qu'elles ne vous apprécient pas à votre juste valeur. Cela m'étonne souvent d'entendre les gens vouloir changer les autres, alors même qu'ils ont appris à apprécier ces mêmes personnes comme elles étaient...

La Renarde laisse échapper un léger soupire. Puis elle retrouve vite le sourire et son regard pétillant lorsque ce dernier confirme que la tenue réalisée pour lui, convient. A l'interrogation évoquée, la Renarde répond :

Non ce n'est pas du loup, mais de l'ours noir.
En revanche, cette nuit m'a porté conseil et je me suis dis que nous pourrions faire quelques modifications sur ce manteau pour qu'il vous soit réellement exclusif, bien que la couleur vous le sera.
Nous pourrions y ajouter quelques broderies d'or sur le bord des manches et sur le manteau vers la liaison « gris/noir » vous voyez ? Et nous pourrions aussi peut être ajouter quelques broderies noires sur le manteau afin de lui donner un peu plus d'élégance.


A ces mots, la Renarde fait quelques pas pour rejoindre une table et y ramener quelques échantillons.

Ne sachant pas si mes explications seraient claires, je me suis permise de faire quelques exemples pour vous montrer visuellement ce que cela pourrait donner. Qu'en pensez-vous ?


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Dédain
Regulier(e)
avatar

Messages : 41
Date d'inscription : 30/11/2015

MessageSujet: Re: [RP] D'une idée naquit un présent   Sam 19 Nov 2016 - 10:55

Le Comte de Navailles s’occupait pour l’heure à détailler bien l’étoffe présentée sur son support, à visualiser les effets de la fourrure sous les divers éclairages de la pièce, à tourner lentement autour de l’article vendu, à jauger consciencieusement les coutures et finitions.

De l’ours, vous dites ? Quelle précieuse idée…J’ai déjà une cape en peau d’ours que ces dames ne m’envient guère, la trouvant grégaire et campagnarde. Mais enfin, elle me veille à me soulager du froid, et c’est le principal. Toutefois, ici, vous me semblez avoir bien su relever l’élégance sobre de cette matière…C’est bien.

Et le voila qui opine de nouveau tout en retirant sa dextre de l’emprise de son gant en cuir molletonné, afin de laisser ses doigts graciles et marmoréens plonger dans les réconforts vivifiants de la fourrure aimée, paupières fermées, minois statufié.
Là, son analyse est interrompue quand la couturière revient à lui pour lui présenter un nouvel échantillon, et il s’oblige à sortir de son passager abandon, remettant bien vite son gant, rouvrant les pupilles vides, pli étroit aux lèvres.


Ma foi…c’est fort agréable. Cela donne un peu plus de richesse et de profondeur à la tenue. Cela me convient.
Revenir en haut Aller en bas
Elysandre
Renarde aux Doigts d'Or
avatar

Messages : 2279
Date d'inscription : 06/12/2014

MessageSujet: Re: [RP] D'une idée naquit un présent   Mar 22 Nov 2016 - 15:46

Devant l'approbation du Comte, la Renarde sourit.  

Il est vrai que la peau d'ours n'est pas vraiment appréciée. Pour autant, si on apprend à la travailler noblement, cela peut donner de très belles tenues sans pour autant se rapprocher des idées qu'ont la plupart des gens.

Elle était ravie de voir que ses nouvelles idées l'enchantaient. Il était évident que s'agissant d'un cadeau qu'elle souhaitait lui faire, il était inévitable que la tenue lui plaise. C'est donc avec un sourire aux lèvres que la jeune couturière prit soin de déposer l'échantillon sur son vélin. Inutile de noter, elle n'oublierait pas les modifications à faire. Puis elle leva de nouveau ses yeux noisettes vers lui avant d'ajouter :

Fort bien ! Dans ce cas je ferais les ajouts. Il me faudra quelques jours pour ajouter les broderies d'or et noires.

Elle marqua une pause et réfléchit un instant avant d'ajouter :

Afin de vous éviter de trajets inutiles, je vous propose de vous envoyer votre tenue par le biais d'un domestique. Qu'en dites-vous ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [RP] D'une idée naquit un présent   

Revenir en haut Aller en bas
 
[RP] D'une idée naquit un présent
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Doigts d'Or :: [RP] Atelier, Saint Germain des Champs, Bourgogne :: Atelier-
Sauter vers: